Non à la loi sur le renseignement !

Le vote de la loi sur le renseignement à l’Assemblée Nationale aura lieu le 5 mai prochain. Hackstub s’oppose fermement à cette loi qui remet en question par de nombreuses mesures un certain nombre de nos libertés fondamentales.

Une bonne partie d’entre nous, citoyens, est habituée depuis un certain temps à l’absence quasi-totale de vie privée (et depuis E. Snowden, à la surveillance généralisée, cf. PRISM) et a donc du mal à se sentir concernée par ces questions, à saisir l’importance de ces enjeux. Les réseaux sociaux et les services intrusifs et opaques, la vidéo-surveillance presque omniprésente, ainsi que d’autres pratiques tendent à approfondir la banalisation de la surveillance, si bien que cette pratique paraît de moins en moins préoccupante à l’égard d’une majorité de la population, qui se réfugie souvent derrière le sempiternel et péremptoire argument du « je n’ai rien à me reprocher et donc rien à cacher » (à ce propos, voir la conférence de LDN sur le sujet, avec Firefox).

Toutes nos données privées sont sensibles et méritent confidence. Cependant, certains usages de l’informatique dans notre quotidien nous amènent à négliger, par solution de facilité, une partie de plus en plus importante de notre vie privée. Si ces questions sont facilement compréhensibles quand il s’agit du monde « réel », ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit du « virtuel ». Le verre dépoli de la fenêtre de notre salle de bain, l’enveloppe de nos courriers, c’est une évidence. Pourquoi ne serait-ce pas aussi le cas sur internet ? Les outils existent pourtant et jusque là, la loi ne leur fait pas obstacle. Dans quelques jours, cela pourrait appartenir au passé. En effet, tous les services de cryptologie seraient dans l’obligation de fournir sans délai les clés de déchiffrement.

Le prétendu combat contre le terrorisme est un faux débat : la surveillance doit rester exceptionnelle et les juges sont là pour s’assurer du bien-fondé de ces mesures. La séparation des pouvoirs est un principe fondamental de notre République et de l’idéal démocratique : une justice indépendante du pouvoir a toujours eu ce rôle de s’assurer que le pouvoir exécutif ne sorte pas du sien. Et l’Histoire, même récente, a prouvé la nécessité impérieuse d’un tel système : il est quasiment acquis que nos dirigeants ne sont pas toujours bien intentionnés. Supposons que le gouvernement actuel le soit, peut-on démontrer que nos prochains élus le seront ? La proposition de loi sur le renseignement est donc un véritable danger pour l’État de droit.

Comment rester en sa faveur alors même que tous les magistrats, professionnels du secteurs et journalistes s’y opposent ? Notre position est loin d’être extrémiste, bien que radicale. Cet article ne tend pas à l’exhaustivité des arguments : il existe de nombreuses références bien plus précises que ce billet et en voilà donc quelques unes, afin d’aller plus loin sur le sujet.

– sous-surveillance.fr : le site de la Quadrature du Net contre la loi sur le renseignement ;

Non à la loi renseignement

– Numérama : le vrai/faux du vrai/faux du gouvernement ;

– Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) : avis sur le projet de loi relatif au renseignement ;

– Arrêt sur Images (lien payant) : pourquoi le projet sur le renseignement peut créer une « surveillance de masse » ;

– Médiapart (lien payant) : Renseignement: vu d’Allemagne, le texte français est «inimaginable» ;

– voir aussi le mouvement « ni pigeons ni espions »  ;

et bien d’autres à retrouver grâce à votre moteur de recherche préféré.

P. S. : au-delà des paroles, nous souhaitons agir et nous travaillons sur des projets qui nous permettront d’aller dans ce sens. Nous vous en parlerons plus en détail quand le projet aura plus avancé mais nous travaillons actuellement sur Arbore, un logiciel libre de partage de fichiers usant du chiffrement pour s’échanger en toute confidentialité photos, vidéos, et tout ce que vous voudrez.

Tourelle à Ultrason pour Wall-Eeno

Les projets de conquêtes du monde grâce à Arduino progressent ! Mercredi dernier, avec un coup de main de Michael et Blob, nous avons réussi à faire fonctionner un prototype de tourelle à Ultrason qui rappelle étrangement un robot de Pixar. La tourelle est capable de scanner de droite à gauche puis de gauche à droite et de récupérer régulièrement la distance aux obstacles devant elle. Par exemple, des bouteilles de bière. Grâce à Blob on a pu interfacer ça avec Processing pour afficher graphiquement et en temps réel les données du scan !

Prochaine étape : intégrer cette tourelle sur le robot utilisé pendant les Hackteliers ! L’objectif est de réaliser un robot autonome qui pourra être utilisé pour le projet FIP avec les médiathèques. En attendant vous pouvez retrouver le code ici.

Les Hackteliers : mission success !

Hackstub co-organisait ce week-end les Hackteliers avec une équipe du lycée Le Corbusier à Illkirch.

D’un côté, Régis s’est occupé d’un atelier Klackerlaken qui consiste à utiliser des caps de bouteille, une pile et un vibreur de portable pour créer des sortes d’insectes électroniques que l’on peut ensuite décorer. Il y a eu pas mal de participants, à la fois des enfants, des adultes et des plus âgés !

De mon côté, j’ai organisé avec Nico trois ateliers Arduino destinés à faire découvrir l’électronique et la programmation à des gens qui n’y connaissaient rien, histoire de montrer que l’on peut reprendre le contrôle de la technologie. Après un petit montage pédagogique bouton+LED, les participants pouvaient construire un robot basé sur Arduino et le programmer ensuite via des fonctions avancer() et tourner(). Bref, c’était super cool ! Vous pouvez retrouver les documents de l’atelier ici.

Il y a eu aussi d’autres ateliers marrants autour de Makey-makey ainsi que des défis pendant le weekend, des présentations/démos des araignées percussionnistes de Chimères Orchestra et d’associations de robot.

(D’autres images sont sur le blog de Régis et sur le site du Shadok.)

Rendez-vous + live stream

Rendez-vous ce soir, mercredi 28 janvier, à 20 h :

– pour ceux qui peuvent venir : 1 rue de la Broque, 3è étage gauche, pas de sonnette. Vous pouvez venir accompagné d’une boisson ou d’un paquet de chips ;

– pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas se déplacer : http://radio.la-oui.ch:8000/live.ogg. Vous pouvez vous accompagner d’une boisson ou d’un paquet de chips. Et pour communiquer avec nous, IRC sera le meilleur moyen. Si vous arrivez en retard, rattrapez-nous en consultant le pad qui sera mis-à-jour en direct.

À ce soir !

Réunion Renaissance du 22/01/2015

Ah, la jolie réunion d’hier soir ! On pourra toujours lui reprocher de n’être que dans le discours, mais tant pis, puisque, cette fois, c’était pour une bonne raison : arrêter de se prendre la tête sur des questions auxiliaires pour plutôt envisager les prochains mois en partant de projets concrets. À partir des envies personnelles de chacun, certaines grandes lignes communes se sont dégagées : réseau mesh (encore et toujours, et c’est tant mieux), domotique et radio. D’ailleurs, de radio, il en était question pendant une bonne partie de la réunion puisque nous y avons expérimenté le streaming audio, afin que les absents puissent tout de même être avec nous. Et sur IRC, ils étaient quelques uns à interagir avec la troupe présente. Comme ça a plutôt bien marché, nous prévoyons de le refaire à chaque réunion. Autre avancée corollaire amenée ce soir : rédiger en direct un compte-rendu de la réunion, histoire, entre autres, de dresser le contexte pour ceux qui rejoindraient le stream en cours de route. On diffusera les infos nécessaires dès que le tout sera fixé.

Sachez en tous cas que l’on est bien partis pour aborder l’année 2015 sous deux angles principaux : faire (notamment à l’occasion d’événements ponctuels, cf. les hackteliers) et diffuser (communiquer si vous préférez ; en tous cas s’ouvrir le plus possible à l’extérieur).

Bises et meilleurs vœux !

Le hackerspace partout et nulle part à la fois

Eh oui, Hackstub vit toujours, dans les recoins sombres de la ville de Strasbourg. Les vacances d’été étant arrivées, la fac est fermée, entrainant son lot de perturbations dans l’organisation milimétrée de notre petit hackerspace [u hétéro]topique. Pourtant, nous nous retrouvons toujours. Toujours pas dans un local à nous, mais après tout, pourquoi ne pas l’assumer : plutôt que de se plaindre, assumons notre omniprésence presque divine. Nous ne sommes nulle part, mais partout à la fois ! Car, si un hackerspace signifie bien en partie « espace », n’est-ce pas au final qu’une réunion d’individus qui font (essayent de faire) des choses ? Ainsi, chacune de nos rencontres officieuses est un hackerspace en soi. D’ailleurs, ces réunions sont encore mieux qu’à la fac puisqu’on les met quand et où on veut et qu’elles durent autant qu’on veut.

Quoi qu’il en soit, plutôt que d’essayer de publier les rendez-vous sur ce blog (ce qui semble de toute façon irréaliste au vu de sa fréquence de mise-à-jour), nous vous proposons une nouvelle fois de vous inscrire à notre mailing-list. Vous recevrez alors toutes les invitations à venir boire des bières en bash chez l’un de nous. En insistant sur le fait que les nouveaux sont évidemment les bienvenus, même sans prévenir (surtout accompagnés d’une ou deux boutanches ou d’un aimable saucisson).

Bisous et à bientôt.

Ponne année!!

Avec un peu de retard, Hackstub vous souhaite à tous et à toutes une bonne et heureuse année  2014! Une année dont on peut espérer plein de projets, de débats, de hacks en tout genre. Pour ceux qui n’ont pas encore franchi le pas, venez enrichir la communauté et faire part de l’aventure. Les réunions hebdomadaires sont ouvertes à tout le monde, du simple curieux à la personne engagée dans un projet, de l’informaticien à l’artiste, de l’étudiant de première année au professionnel qui a 30 ans de carrière, bref tout le monde peut venir :]] La première  réunion de cette année s’est déroulée le 08/01 et c’est avec grand plaisir que l’on a pu constater que des nouveaux nous ont rejoint. Pour rappel, en attendant de trouver un local permanent, c’est en fac de Maths/Info que ça se passe tous les mercredi à partir de 18h.

Compte rendu du 12 decembre 13

Aujourd’hui pas vraiment  de conférences mais des petits groupes de discussions :
Ça parlais création de jeux vidéos, de cloud computing, l’idée de créer sa propre « box » a émmergée avec des applications comme du self-stockage pour du cloud. L’enjeu est bien entendu de maitriser de bout en bout l’utilisation de ses données.

Autour du désormais traditionel after et de ses bouteilles de bière, les discussions on tournés autour de la définition d’un Framework, de Unity et il y a même eu un atelier pratique pour installer Linux ( Debian ) pour ceux qui ne l’avaient pas encore !